Femme avec règles et douleurs menstruelles

LE SYNDROME DES OVAIRES POLYKYSTIQUE ET LA NATUROPATHIE đź¤·â€Ťâ™€ď¸Źđź¤·â€Ťâ™€ď¸ŹđźŤ€đźŤ€

Notre corps rĂ©agit fatalement Ă  tout ce qui n’est pas Ă©quilibrĂ©.
Pour notre corps, la meilleure chose qui a Ă©tĂ© inventĂ©e est l’ homĂ©ostasie ,que tout soit stable et Ă©quilibrĂ©.

Quand, d’une manière ou d’une autre, nous ne donnons pas Ă  notre corps ce dont il a besoin pour maintenir l’ homĂ©ostasie , les dĂ©sĂ©quilibres commencent par une chaĂ®ne.
Un dĂ©sĂ©quilibre en produit un autre. C’est pourquoi il est très courant que lorsque vous rĂ©solvez un problème dans une partie du corps, tous les autres commencent Ă  mieux fonctionner. Dans notre corps, tout est connectĂ© . C’est pourquoi vous verrez que tous les dĂ©sĂ©quilibres hormonaux partagent des symptĂ´mes .

**Le syndrome des ovaires polykystiques ( SOPK) :

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) affecte plus de 10% de la population fĂ©minine en âge de procrĂ©er et se caractĂ©rise par la prĂ©sence de taux Ă©levĂ©s d’androgènes (hormone sexuelle masculine), une ovulation irrĂ©gulière, kystes ovariens, cycles irrĂ©guliers, excès de poils (hirsutisme), acnĂ© hormonale, manque de menstruation, problèmes de fertilitĂ©, etc .
C’est l’altĂ©ration endocrinologique la plus courante qui affecte les femmes en âge de procrĂ©er.

Le SOPK nĂ©cessite un traitement complet, c’est-Ă -dire qu’ils nĂ©cessite une approche globale prenant en compte tous les aspects de la santĂ© des femmes. Leur nutrition sera dĂ©terminante , mais aussi leurs habitudes, autres symptĂ´mes ou maladies, la qualitĂ© du sommeil, le stress, l’anxiĂ©tĂ© … Il existe de nombreuses causes possibles d’un dĂ©sĂ©quilibre hormonal et la solution doit venir d’un travail complet et global, c’est pourquoi il faut Ă©tudier chaque cas afin de dĂ©couvrir la source du dĂ©sĂ©quilibre et Ă©laborer le meilleur plan pour chaque femme.

La naturopathie prend en compte le terrain physique pour découvrir les faiblesses, les blocages et les troubles qui accentuent ce déséquilibre hormonal afin de minimiser ses dégâts.

LE SYNDROME DES OVAIRES POLYKYSTIQUE